Les villes de la Coupe du Monde : Cameroun – Brésil, à Brasilia (5/6)

Brasilia

A 17h, le Brésil affronte le Cameroun, pour son dernier match de poule, au stade national de Brasilia. Découverte de la capitale de la République fédérative du Brésil.

Nicolas Docao Publié le , mis à jour le

Située à 2.356 kilomètres de Cayenne, Brasilia sort de terre le 21 avril 1960. Inaugurée en grande pompe par le président Juscelino Kubitschek, cette ville ultramoderne fut construite en 1.000 jours, afin de remplacer Rio de Janeiro en tant que capitale du Brésil. Aujourd’hui, Brasilia a réussi son pari : la ville centralise toute l’administration du Brésil, du pouvoir législatif au pouvoir exécutif, en passant par le pouvoir judiciaire. D'ailleurs, au coeur de la ville est érigé un lieu symbolique : la place des Trois pouvoirs.

Une architecture avant-gardiste, un stade écologique

Réduire Brasilia à sa seule particularité politique ne reflète pas la réalité. Traversée par de longues avenues, la ville apparaît comme l’écrin d’une architecture avant-gardiste, s’exprimant par exemple sur la façade de la cathédrale métropolitaine ou du côté du pont Juscelino Kubitschek, à tel point qu’elle est la seule ville construite au XXème siècle inscrite au Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO.
 
Au cœur de ce bijou architectural, la Sociedade Esportiva do Gama, le Ceilândia Esporte Clube et le Brasiliense Futebol Clube partagent le cœur des amateurs de football de Brasilia. La ville natale du footballeur Kaka accueillera 17h la Seleçao et les Lions indomptables au stade national, présenté par ses concepteurs comme le stade le plus écologique au monde après sa rénovation. Comme le symbole de l’ultramodernité caractérisant Brasilia.

Oscar Niemayer, l'homme qui dessina Brasilia

Brasilia porte la touche d'un homme : l'architecte Oscar Niemayer. 

Né à Rio de Janeiro en 1907, Niemayer signe, avec l'urbaniste Lucio Costa, une de ses plus grandes oeuvres avec Brasilia. Influencé par Le Corbusier, Niemayer a réalisé une vingtaine de monuments à Brasilia, dont le Congrès, le palais présidentiel ou encore le Tribunal suprême.

Communiste exilé en France du temps de la dictature militaire au Brésil, il y conçoit plusieurs édifices, dont le siège du journal L'Humanité et celui du Parti communiste français. 

Brasilia et Niemayer sont liés à jamais, en témoignent les mots de l'architecte : "La visite de Brasilia peut vous inspirer des réactions diverses: beau, laid, bon, mauvais... mais elle ne peut vous laisser indifférent. L'architecture, pour moi, c'est cela."

L'actu en vidéo

#TDG2019 : L'arrivée de Baptiste Didier du Paris Cyclisme Olympique

#TDG2019 : L'arrivée de Baptiste Didier du Paris Cyclisme Olympique; Vainqueur de la 8e étape