Emile Demazy vainqueur du Grand Prix VCS

Le podium du Grand Prix VCS
© Alex Léveillé | De gauche à droite Christian Lavenette (VCG), Emile Demazy (Fewoz-Martinique) et Loïc John (ECG)

Qu'il fasse beau ou qu'il pleuve, les routes de Guyane sourient aux coureurs du club Fewoz de la Martinique. Emile Demazy remporte le Grand Prix du Vélo Club de Sinnamary qui s'est déroulé de vendredi à dimanche à Sinnamary. Loïc John (ECG)termine second et Christian Lavenette (VCG) troisième

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Les paris étaient ouverts au départ de la dernière étape ce matin, chacun se demandait, qui de Ludovix Exfort ou de Mickaël Laurent séparés par quelques centièmes de secondes d'écart, allait remporter cette course et finalement,  Emile Demazy déjoue tous les pronostics et coiffe tout le monde sur le poteau. Une victoire finale acquise au terme d'un folle échappée de 60 km en compagnie de 4 autres coureurs, Jean-Louis Madeleine, Stéphane Mérille, Loïc John et Christian Lavenette.

Des jeunes cyclistes reviennent sur le devant de la scène

Les porteurs de maillots du Grand Prix VCS
Les trois étapes de cette compétition ont permis à quelques jeunes du peloton de bien figurer. Le premier d'entre eux Ludovic Dantin qui courait sous les couleurs de La Croix du Sud et a gagné la première étape. Il a donc porté le maillot jaune quelques heures avant d'en être dépossédé par Ludovic Exfort le lendemain. Trois jeunes s'illustrent sur la dernière étape et font le podium,Christian Lavenette qui signe sa première victoire de la saison au sprint devant  Stéphane Mérille de l'Espoir Cycliste Guyanais, club qui n'a encore remporté aucune course open cette année et le jeune Jean- Louis Madeleine du Vélo Club Sinnamary 

Mickaël Laurent toujours affûté sur les courses guyanaises

On retiendra l'excellente performance de Mickaël Laurent, premier du contre la montre samedi matin sur la seconde étape et vainqueur l'après-midi sur la course en ligne. Après le grand Prix Caron où il a terminé 3ème derrière les Guadeloupéens Turpin et Rousseau, le coureur martiniquais fait la  démonstration d'une bonne forme qu'il peaufine à un mois du Tour de la Martinique où il compte bien s'illustrer.

Course après course, le peloton guyanais semble retrouver des sensations mais montre encore face aux voisins de la Caraïbes qu'il est très perfectible. Si les anciens, comme Patrice de Nays Candau, Marc Joseph ou Ludovic Exfort sont encore bien présents et bien placés, il est temps que la jeune garde prenne son destin en main et montre des ambitions de réussite qui tardent encore à se faire sentir.