Un tournoi international de volley-ball en Guyane

Equipe de volley de guyane
© Page Facebook : Esprit Volley Ball

La ligue de volley-ball de Guyane fête ses 40 ans en organisant un tournoi international avec le Guyana, le Surinam, le Brésil, Trinidad et la Martinique. L'équipe locale a de belles ambitions dans cette compétition et peut compter sur des joueurs qui sont revenus de métropole pour cet événement. 

Thomas Gouin
Publié le , mis à jour le

Le CSD Georges Donzenac accueille le tournoi international de volley-ball organisé par la ligue guyanaise à l'occasion de ses 40 ans. Jusqu'à Dimanche les amateurs de ce sport pourront aller supporter leur équipe favorite qui aura fort à faire dans cette compétition pour le moins relevée. L'équipe de l'Amapa et de Trinidad sont les plus dangereuses à en croire Erwan qui estime cependant que la Guyane a sa carte à jouer. 

"Nous sommes une bande de copains"

Il y a trois ans Erwan a posé ses valises à Bordeaux pour continuer ses études. En plus de suivre un cursus universitaire il décide de continuer son sport et s'inscrit aux JSA. Aujourd'hui il évolue dans l'équipe première du club en National 2 (équivalent de la 4e division) mais n'oublie pas la sélection de Guyane où il retrouve "sa bande de copains". Il assure que la distance n'affecte pas les relations qu'il a avec ses coéquipiers. Ces liens se sont tissés alors qu'il évoluait au club de Matoury " il y a une réelle proximité entre les clubs et nous nous sommes tous côtoyés dans le passé". 

Des automatismes à perfectionner 

Si l'ambiance est bonne et le niveau global de l'équipe élevé, Erwan affirme cependant que le volley est vrai un sport d'équipe et que les automatismes entre les joueurs doivent être travaillés. "Chaque passeur a ses propres trucs, nous devons donc tous faire des petits réglages sur nos positions sur le terrain". Personnellement le joueur de 20 ans estime qu'il doit accentuer sa préparation sur le jeu rapide développé en Guyane : "Ici en plus du résultat on veut aller vite, taper fort et faire le spectacle. En métropole le jeu est plus axé sur le contrôle du ballon, la défense et la tactique, je dois donc accélérer mon jeu". 

Des ambitions élevées pour ce tournoi 

Interrogé par Athys Jaïr l'entraîneur de la sélection de Guyane a déclaré jeudi soir qu'il espérait atteindre la finale. Non sans humour, Erwan estime lui que la victoire finale est possible "oui j'ai entendu (NDLR les paroles du coach) et je vais lui dire deux mots : nous visons la victoire" (rires). Plus sérieusement le joueur nous livre ses impressions sur les adversaires : "les deux favoris du tournoi sont Trinidad et le Brésil. Après il y a la Martinique aussi mais je pense que l'on a à peu près le même niveau qu'eux".  

Cette ambition semble naître de deux facteurs principaux : la compétition se joue en Guyane et les conditions sportives sont excellentes "Au nom de toute l'équipe j'aimerai remercier la ligue et tous les organisateurs qui ont mis les moyens pour que nous réussissions. Nous avons à disposition plusieurs lieux d'entraînement et nous pouvons faire de la récupération au centre médico-social". 

Avant de clore l'entretien, Erwan a glissé un petit mot pour les jeunes qui se lancent dans le sport : "la réussite c'est 50% de travail et 50% de chance alors provoquez la" ! 



L'actu en vidéo

Cérémonie de naturalisation 46 personnes obtiennent la nationalité française

Cérémonie de naturalisation 46 personnes obtiennent la nationalité française