« Al TOPE , jusqu’au bout » de Dgé OUSSOUR

Al Tope
© CL

On le croise dans les rues de Cayenne, il semble presqu’étranger aux bruits qui l’entourent. Discret, les yeux  vifs , un peu courbé , il arpente les rues , l’air inspiré de celui qui a vu tant de choses .

Marie-Claude Thébia Publié le , mis à jour le

C’est en lisant son livre AL TOPE , jusqu’au bout,  paru aux éditions Orphies que j’ai compris . Lui ? c’est Dgé OUSSOUR , qui a longtemps vécu au Salvador alors qu’il travaillait comme logisticien pour Médecins sans frontière .Il vit avec sa famille depuis 35 ans au cœur de la forêt amazonienne.


Un grand voyageur

La vie de cet être atypique est un roman, né en 1948 au Maroc, il voyage beaucoup au gré de ses passions. Ces plongées dans des mondes inconnus le construisent et lui donnent le goût pour la lecture et la culture.
Un voyage qui continue au gré de sa plume : poèmes, roman, etc …Aujourd’hui il touche à tout et se raconte quelque peu dans ses oeuvres.
 

L'amour et le chaos 

Dans Al Tope , jusqu’au bout , Dgé OUSSOUR  raconte l’histoire émouvante de  « Mariela » , infirmière au Morazan dans les montagnes du Salvador . Quelques années avant, les habitants de son village, avec parmi eux,  ses enfants, ont tous été massacrés.
L’action en effet, se situe au Salvador en Amérique Centrale, théâtre  d’une guerre civile de 1979 à 1992  entre le Front de libération nationale et le gouvernement de l’époque. Une guerre qui a fait de milliers de morts .
Mariela est amoureuse de Santo un animateur de radio  rebelle. Leurs destins croisés, leurs souffrances sont narrés par Estéban, un prêtre défroqué, témoin privilégié de leur histoire sur fond de guerre civile et de  reconstruction .
Un très beau roman qui évoque l’histoire quelque peu mouvementée d’un pays qui n’est pas si loin de la Guyane.
 
Al Tope , jusqu’au bout de Dgé Oussour , aux éditions Orphie
 

L'actu en vidéo

Colloque Alzheimer : mieux comprendre la maladie

Colloque Alzheimer à Rémire-Montjoly : mieux comprendre de la maladie et mieux accompagner les aidants