Kourou se débarasse de ses carcasses

Évacuation de carcaésses
© guyane 1ère

La lutte contre une épidémie de Chikungunya passe par l'éradication des gîtes larvaires.A Kourou de nombreuses carcasses de véhicules constituent des poches d'insalubrité propices au développement des moustiques. La préfecture et la municipalité mènent une grosse opération d'enlèvement des épaves. 

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Un peu partout en Guyane des épaves de voitures dénaturent et polluent le paysage. Elles constituent également des gîtes larvaires importants qui accentuent le développement des moustiques. Elles jouent un rôle important dans la propagation des maladies. A Kourou, les carcasses de véhicules sont nombreuses et dans le cadre des actions de prévention pour limiter l'épidémie de chikungunya qui menace la commune et le reste de la région, la préfecture associée à la municipalité procède à une grosse opération de nettoyage et évacuent les épaves vers un centre de compactage.

Le reportage de Jean-Gilles Assard


L'actu en vidéo

Vive tension à l'ilet Malouin pour empêcher l'installation de squatters

Vive tension à l'ilet Malouin à Cayenne pour empêcher l'installation de squatters