Alerte au chikungunya : 4ème cas déclaré

Chikungunya
© Martinique 1ère

La Guyane n’est pas encore sous le coup d’une épidémie mais un quatrième cas a été confirmé ici hier, un cas importé de la Martinique. Le risque de contamination locale est maintenant de plus en plus élevé. L'ARS multiplie les mesures de prévention et d'alerte.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Un quatrième cas de chikungunya confirmé en Guyane par l’ARS hier. Doucement, la maladie progresse donc en Guyane. On est encore loin d’atteindre le niveau des Antilles où l’on dénombre environ 770 malades sur l’ensemble de l’arc.
 

Un patient contaminé en Martinique

Le quatrième cas guyanais est une nouvelle fois un cas importé mais l’Agence Régionale de la Santé se montre préoccupée. L’ARS qui multiplie les mesures, très tôt, depuis le mois de décembre. Les leçons de l'épidémie de dengue de l’an dernier semblent tirées. Tous les moyens sont mobilisés des médecins de villes à ceux de l’intérieur et d’autres professionnels encore.
Attention même si les 4 personnes contaminées l'ont été aux Antilles maintenant les moustiques peuvent répandre le chikungunya. Et le moustique dont il faut se méfier est le même que celui de la dengue, l’Aedes Aegypti. Plus que jamais il faut se prémunir et respecter les consignes largement diffusées depuis un mois.

L'interview du directeur de l'Agence Régionale de la Santé rélaisée par Leilîa Chérubin-Jeanette