C'est parti pour les 9ème jeux Kali'Na

9è jeux kali'na
© guyane 1ère

Cette 9ème édition des jeux Kali'Na reprend pied à Awala-Walimapo  après son escapade martiniquaise en 2012. Ces jeux traditionnels amérindiens sur la plage de Yalimapo se dérouleront dans une ambiance à la fois sportive et festive. 28 équipes  locales et étrangères sont attendues.

Catherine Lama
Publié le

Les jeux démarrent avec la course à pied samedi matin et finiront par le transport de charge dimanche après-midi à 16h00. Parmi les temps forts, les incontournables grimper de cocotiier, la course de pirogues des épreuves où les kalinas tirent généralement leur épingle du jeu.
Comme à chaque fois, le public friand de cette ambiance mêlant sport et fête dans le cadre paradisiaque de Yalimapo devrait se déplacer de toute la Guyane pour assister à ce  rendez-vous populaire;
Les équipes au nombre de 28 devront faire preuve de force comme d'adresse. Elles viennent de Cayenne, Rémire-Montjoly, Matoury, Roura, Macouria, Montsinéry-Tonnégrande, Kourou, Saint-Laurent, Mana, Maripasoula, Camopi et du Suriname et de la Martinique. Elles émargent sous des noms amérindiens comme Akiki (les singes hurleurs en Wayapi), Anuwa (Aigle royal en kali'na), Welewele (les mouches en kali'na) ou Ayawandé, les vainqueurs de 2011.

De longs extraits de ces jeux seront retransmis en direct à la radio, à la télévision et sur internet. A suivre sur nos antennes.

Programme des jeux

Carte postale d'Awala-Yalimapo

Awala-Yalimapo est réputée au delà de nos mers. Ces plages sont connues comme les dernières grandes zones de ponte de tortues marines : luths, vertes et olivâtres. Les touristes affluent du monde entier. En quelques années, cette commune est devenue un véritable carrefour culturel : la nuit du Sanboula, le tambour traditionnel amérindien en est à sa 4ème édition. Le festival interculturel Kiyapané favorise le brassage musical du plateau des Guyanes et de la Caraïbe, sans oublier, les jeux Kali'Na dont c'est la 9ème édition. 
Mars 1998 voit sur son territoire, la création de la Réserve Naturelle Nationale de l'Amana. Elle couvre 15 000 hectares de l'embouchure du Maroni jusqu'à celle de l'Organabo.
Awala-Yalimapo attire également les gourmets du pays pour se awaras et ses iguanes. Son activité économique peu développée s'appuie essentiellement sur le tourisme et les loisirs liés aux patrimoines naturels, culturels et la préservation de l'environnement. Deux entités institutionnelles gèrent cette commune : la municipalité et les autorités coutumières, un chef à Awala et un autre à Yalimapo.

L'actu en vidéo

Le

Le 10 octobre commence une fête noire-marronne pour célébrer les Marrons days. Les jours de la libération de l'esclavage sont fêtés sur les deux rives du Maroni par les descendants des esclaves en fuite, cachés dans la forêt entre la Guyane est le Suriname.