Le syndicat Force Ouvrière de la prison réagit à l'évasion de dimanche

Centre pénitenciaire
© CV

Le syndicat Force Ouvrière des surveillants de prison monte au créneau suite à l’évasion de trois détenus dimanche du centre de semi-liberté du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly.

Laurent Marot Publié le , mis à jour le

Ces détenus avaient fait le mur pour s’évader puis ils ont à nouveau escaladé le mur pour revenir dans leurs cellules quelques heures plus tard. FO dénonce l’absence de surveillance permanente dans ce centre de semi-liberté, où les détenus en fin de peine sont juste enfermés le soir et le week-end
Le secrétaire local de FO Pénitentiaire prétend aussi que ces trois hommes sont sortis de prison pour aller régler des comptes à l’extérieur… mais heureusement, ils n’ont pas trouvé celui qu’ils cherchaient.

Interview du surveillant Gomis, syndicat FO

Interview du surveillant Gomis, syndicat FO

Une enquête en cours

Le parquet de Cayenne a ouvert une enquête sur cette affaire, une enquête qui est en cours. Pour le moment, aucune confirmation officielle de cette thèse du règlement de compte avorté à l’extérieur de la prison.  
 En attendant les trois détenus doivent passer en conseil de discipline et ils devraient retrouver le régime de détention traditionnelle.