Carburant : les gérants guyanais solidaires du mouvement des Antilles

Sylvie Désert
© guyane 1ère | Sylvie Désert, présidente du groupement des gérants de stations-service Guyane

Par communiqué le Groupement des gérants de stations-service a fait part de sa solidarité avec ses homologues de Guadeloupe et de Martinique qui ont baissé leurs rideaux pour une durée illimitée. Ils ne veulent pas du décret Lurel.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Faut-il s'attendre dans les prochains jours à une nouvelle fermeture des stations-service? Une hypothèse qui n'est pas exclure si l'on en croit le groupement des gérants de Guyane qui se dit près à s'allier au mouvement des antillais. Comme leurs homologues des Antilles, les gérants sont tout à fait opposés au projet de décret du ministre Lurel.  Il devrait modifier le fonctionnement du secteur de la distribution de carburant en outre mer et sa la publication est prévue pour le mois de septembre.. 
Les gérants guyanais ont observé pendant 46 jours un mouvement perlé (ouverture temporaire des stations) qui a grandement perturbé les habitudes des automobilistes et gêné l'activité économique. Rallier l'action des gérants guadeloupéens et martiniquais pourrait signifier  un black out total aussi en Guyane. Une perspective qui ravive de mauvais souvenirs alors que les vacances commencent.