L'essence c'est la galère!

Essence, la galère
© CL

Un mois de grève perlée dans les stations-service pour obtenir une revalorisation de 1,5 centime de la marge des gérants sur les prix des carburants et pour les usagers de plus en plus de galères à gérer comme les heures d’attente pour faire son plein d’essence et les bouchons partout.

Catherine Lama
Publié le , mis à jour le

Depuis vendredi dernier, les files d’attente se sont allongées devant les stations-service créant des bouchons sur les axes routiers. Toute l’île de Cayenne s’est retrouvée embouteillée même en dehors des heures de pointe. Les automobilistes redoutant la panne sèche suite à l’annonce des gérants de fermer dès lundi soir pour ne rouvrir qu’après le résultat de leur réunion prévue mercredi à Paris avec le ministre des Outremers, Victorin Lurel, ont pris d'assaut les stations-service. 
Conséquence immédiate, cela génére de nombreux désagréments qui mettent à mal la patience des  automobilistes. Néanmoins ceux-ci observent encore un fatalisme de bon aloi.

Réactions d’élus

Via un réseau social, le député Gabriel Serville vilipende cette situation qui une fois de plus met le citoyen en position d’otage et promet de s’impliquer encore plus dans la recherche de solutions : «  Autant je peux entendre les revendications portées par les gérants des stations-services, autant j'ai du mal à accepter que ce soit encore les usagers et les innocents qui soient pris en otage dans ce conflit. je partage le sentiment d'exaspération que manifeste la population. Au delà de tout ce qui a déjà été fait, je vais m'impliquer dans la recherche de solutions en commençant par interpeller le ministre de la consommation. Dans ce cas d'espèce l'action de groupe, rendue possible par la future la loi sur la consommation, sera un vrai bouclier qui devrait protéger les consommateurs, car de toute évidence il y a abus d'un pouvoir monopolistique ! vivement que cette loi soit promulguée ».
Pour le président du Conseil Général Alain Tien Long interviewé sur la radio Guyane 1ère, il faut obtenir l’autorisation de s’approvisionner dans les pays voisins comme Trinidad et le Venezuela qui devraient bientôt être aux normes européennes. Le coût d’achat plus bas à la base permettrait d’augmenter la marge des gérants sans que cela ne pénalise davantage le consommateur.

En attendant la population va devoir recommencer ce lundi 3 juin à faire la queue devant les stations-service ouvertes de 12h à 19h.


Reportage Jacques Constant Damprobe

DMCloud:73825
Stations Service envahies

 

L'actu en vidéo

Interview de Christiane Aquino Bonomo consule adjointe adjointe du Brésil en Guyane

Christiane Aquino Bonomo consule adjointe adjointe du Brésil en Guyane