L'individu habitant à Saint-Laurent du Maroni était à l'isolement depuis plusieurs heures pour avoir "été retrouvé la veille en possession d'une arme" blanche artisanale, a-t-on ajouté. Il était incarcéré depuis une semaine pour vols aggravés. Selon le parquet, il n'avait "jamais été identifié comme étant à risque" et avait été incarcéré en 2014 pour une affaire de stupéfiants. 
           
Les premiers éléments ne laissent apparaître aucun motif au suicide, a précisé le parquet qui pour l'heure n'a ouvert aucune enquête. Inaugurée en 1998, la prison de Rémire-Montjoly "se caractérise par un climat de violence permanent", selon l'Observatoire international des prisons.