Le guadeloupéen Steek, champion du monde de body painting 2019

Steek, champion du monde de body painting
© DR | Steek, champion du monde de body painting

Les championnats du monde de body painting se sont tenus en Autriche à Klagenfurt. Steek a présenté ses deux œuvres sur des thèmes imposées : "zoos galactiques" et "Ecologie". L'artiste a remporté ce championnat du monde pour la troisième fois consécutive. 
 

CB Publié le , mis à jour le

C’est en Autriche, la Mecque du Body Paintinfg, que Steek a reçu pour la troisième fois son prix de champion du monde. L’artiste guadeloupéen a présenté des œuvres foisonnantes sur des thèmes imposés. "Zoos galactiques" et "Ecologie" étaient au programme de ce festival. L'artiste guadeloupéen a choisi d’écrire sur le corps de son modèle des phrases entières de Greta Thunberg, la jeune suédoise mobilisée en faveur du climat.

De passage en Corse avant de rentrer à Baie Mahault, l'artiste ne boude pas son plaisir. Il se dit très content de recevoir ce prix. Au festival de Klagenfurt, chaque oeuvre a necessité deux fois 6 heures de travail. 

Steek, champion du monde


Du graffiti au body painting

Steek s'est lancé dans le body painting ou peinture sur le corps en 2010. Cet art étonnant se pratique au moyen de deux techniques : le pinceau ou l'aérographe appelé aussi airbrush. Il s'agit d'un petit pistolet de peinture relié à un compresseur dans lequel on met des encres. C'est cet outil que Steek a choisi, lui qui est tombé dans l'art grâce aux graffitis. Il raconte à la1ere son parcours atypique ci-dessous : 

Un artiste guadeloupéen