Warren Errin est décédé

Grégory Errin
© F.

Le jeune cycliste de l'USL, hospitalisé depuis jeudi après avoir été percuté par une voiture, est finalement décédé des suites de ses blessures.

Guadeloupe 1ère Publié le , mis à jour le

Il devait participer à son premier tour de la Guadeloupe cette année avec son club de l'USL. Il n'aura finalement jamais eu l'occasion de participer à cette grande fête du vélo. Warren Errin est décédé à l'âge de 22 ans. 
Philibert Moueza, Président du Comité régional de Cyclisme. 

Moueza - Décès Errin



Fauché alors qu'il allait réaliser son rêve

Le jeune garçon, alors qu'il se rendait au vélodrome, afin de faire poser un transpondeur sur son vélo, en vue du tour cycliste, a été percuté par une voiture. Gravement blessé, il avait été transporté aux urgences du CHU dans un état critique. Dans le coma, les médecins n'ont jamais réussi à le stabiliser, en raison des hémorragies internes et d'un traumatisme crânien.  

Tout le peloton choqué

Les coéquipiers de Warren Errin, ainsi que de nombreux autres cyclistes qui empruntaient le même chemin étaient arrivés sur les lieux, quelques minutes après l'accident. Tous ont été très choqués. Les coureurs de l'USL ont immédiatement été suivis par un psychologue. Ils avaient décidé de s'aligner sur cette 66ème édition du tour, pour Warren, remportant même deux victoires d'étapes, dont la dernière, hier. Son frère, Grégory Errin, participe lui aussi au Tour de la Guadeloupe. 

Un passionné de vélo s'en est allé

Warren Errin n'aura finalement pas eu le temps de réaliser son rêve de participer à la Petite Reine. Lui qui pendant 4 ans s'était battu pour pouvoir s'aligner aux côtés des meilleurs du peloton. Depuis son plus jeune âge et ses débuts au club de LASSF de Baie-Mahault, il a toujours été attiré par le vélo route. Mais il commence par le VTT. Talentueux, il enchaîne les titres et devient en 2005, champion junior et champion espoir dans la discipline. Il fait ses premières armes sur la route avec l'USL, puis rejoint le VCG, en compagnie de son grand frère, Grégory. En 2016, il retourne à l'USL, termine meilleur jeune du Grand Prix de la CANBT et prend part au tour de Marie-Galante. Il se péparait d'arrache-pied pour le grand rendez-vous sportif de l'année. Un rêve qu'il n'atteindra jamais, brisé, à tout jamais.