Les vendeurs d’œufs sur le bords des routes dans le collimateur de l'Iguavie

des oeufs

L’Iguavie interpelle de nouveau l’Etat sur les ventes, en bord de route, d’œufs importés, appelés illégalement « œufs frais ». L’Interprofession de l’élevage dénonce une concurrence déloyale par rapport à la production locale, mais aussi un risque sanitaire pour le consommateur

 

P. Robert Publié le

L’Iguavie, l’Interprofession guadeloupéenne de la viande et de l’élevage, pousse un nouveau coup de gueule, au sujet des vendeurs d’œufs sur les bords de route. Sont-ils contrôlés ? L’Interprofession en doute, et monte au créneau, comme elle l’avait fait déjà en 2016 ( Voir Fragile comme un oeuf )
Ces œufs, qui proviennent essentiellement de l’Hexagone, ne correspondent pas à l’appellation « œufs frais », qu’ils affichent pourtant, et leurs prix cassent le marché local, selon l’Iguavie, qui interpelle donc  les services de l’Etat.

Peggy Robert Guadeloupe La 1ère

Peggy Robert Guadeloupe La 1ère