Trouver la bonne information : mode d'emploi

Réseaux sociaux
© franceinfo

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, chacun tente de trouver la bonne information. Entre médias traditionnels et réseaux sociaux, la population est soumise a un flot impressionnant d'écrits, de vidéos et de sonores, qu’elle a parfois du mal à trier. Attention aux fake-news !

Christelle MARTIAL Publié le , mis à jour le

Infos ou fake-news ?

Tout et son contraire ! 
C’est comme cela que l’on pourrait parler des informations qui nous parviennent chaque jour, jusque sur nos téléphones portables.
Avec le début du confinement, les échanges sur le net ont augmenté et chacun pense posséder la dernière info, qui permettra au monde de sortir de cette crise. C'est ainsi que les partages vont bon train, sans filtre. Un flot de contenus qui participe à la confusion.
 

Comment s'informer ?

Acordons-nous à dire que l'information est primordiale. Elle est due à chaque citoyen.
Certains Internautes avertis ont mis en place un process leur assurant une information claire.

Voici quelques préceptes :
- Une bonne information est une information vérifiée ; cela est le travail des journalistes. Préférez, donc, les articles et posts qui circulent sur les sites et réseaux sociaux des organes de presse ayant pignon sur rue et dans les médias traditionnels ;
- Si vous ne savez pas d’ou vient une information et si vous n'êtes pas sûr de sa véracité, mieux vaut ne pas la relayer ; 
- Multipliez les sources et n’hésitez pas à chercher une confirmation, dans un média traditionnel.

Cela n'est pas si simple, certes, en période de crise comme actuellement, ou l'information en continue, les fake news et les rumeurs, souvent anonymes, émanent de toutes parts.
Tentons tous de faire en sorte que le Covid-19, en plus du reste, ne modifie pas notre rapport à l’information.
 

Témoinages

Isabelle, confinée à Basse-Terre, Sabine, Guadeloupéenne confinée dans le Département de l’Hérault dans l’Hexagone, Nathalie, à l'abri chez elle à Petit-Bourg et Yannick, mère de deux enfants, souhaitent toutes les quatre appliquer cette méthodologie. Leur but : tout savoir de la crise, sans céder à la panique, tout en protégeant leurs proches.
Ecoutons leurs témoignages :

Isabelle, Sabine, Nathalie et Yannick, tri anti fake-news.