Les transporteurs sanitaires demandent du matériel

Comment sanctionner les personnes qui prennent les places prévues pour les handicapés ?
© DR

Le syndicat interdépartemental Antilles-Guyane des entreprises de transport sanitaire monte au créneau. Ses membres ne sont pas considérés comme personnels soignants, alors qu'ils sont eux aussi potentiellement exposés aux malades du Covid-19. Ils réclament plus de moyens.

Claude DANICAN Publié le , mis à jour le

Les ambulanciers publics et privés demandent, par la voix du Syndicat interdépartemental Antilles-Guyane des entreprises de transport sanitaire (SIAGETS), à être équipés de manière adéquate, particulièrement en cette période de pandémie.
L'organisme rappelle que ces profesionnels, bien qu'ils ne soient pas des personnels soignants, font partie de la chaîne de soins, puisqu'ils assurent le déplacement des personnes dépendantes et des malades, parmi lesquels d'éventuels cas positifs au Covid-19. Ils se disent même en première ligne, dans le combat contre cette maladie.

A l'heure actuelle, ces transporteurs disent manquer de tout. Le seul approvisionnment qu'ils ont pu obtenir de l'Agence régionale de santé de la Guadeloupe est un stock de 2 300 masques chirurgicaux ; soit de quoi travailler durant une semaine. Mais il leur manque des sur-blouses, des gants et autres équipements de protection des personnels.

Franck LASSERRE, président du Syndicat interdépartemental Antilles-Guyane des entreprises de transport sanitaire :

Franck LASSERRE (SIAGETS)