Les taxis et les autorités préfectorales trouvent un accord pour la desserte du port de croisière

H. Pédurand Publié le , mis à jour le

C'est l'intersyndicale des taxis de Guadeloupe qui l'annonce ce matin. Dans un message signé par leur porte-parole, Jocelyn Bourgarel, il nous est indiqué que : 

Les autorités préfectorales ont accepté notre proposition en accordant à tous les taxis d'accéder au terminal de la croisière. L'arrivée d'un navire de plus de 3000 croisièristes ce jour ,et notre volonté de préserver l'intérêt supérieur de la Guadeloupe ont été respectés. Nous avons également pris en compte l'intérêt des autres transporteurs, toujours dans l'intérêt supérieur de la Guadeloupe. Il n'a jamais été question de nuire à cet intérêt et nous déplorons la teneur du communiqué de presse de la préfecture du 5 février,seule cause de cette situation.

Une pause donc dans le bras de fer entretenu tout au long de la semaine par les deux parties et les touristes attendus ce jour pourront bénéficier de tous les systèmes de transport pour découvrir l'archipel guadeloupéen le temps de leur escale en Guadeloupe.
On ne peut donc parler que de pause puisque cet accord pour un jour doit encore être validé pour toute la période qui va s'écouler en attendant la décision de justice sur le fond.
Ensuite, il n'est pas encore dit que cette validation plaise aux VTC qui pourraient, à leur tour, exprimer leur insatisfaction. 
Une chose est sure, l'importance du navire de croisière en escale aujourd'hui, le MSC Préciosa, à ramener les uns et les autres à une raison économique. La compagnie menaçait de se passer définitivement de l'escale guadeloupéenne.
Le MSC Preciosa
© R. Malety