Une semaine, ici et là, en Guadeloupe

CAREME AU SACRE COEUR
© O. Duflo

Du tourisme de proximité à la vie associative, du culte à la culture, Maché Palé jette un regard sur la société guadeloupéenne

A. Robin Publié le , mis à jour le

Le lolo et le tourisme

L’impact du tourisme sur l’économie locale est diversement analysé par les spécialistes. Sans posséder tous les éléments chiffrés du secteur, il est évident que celui-ci participe au maintien de l’activité, y compris dans  le petit commerce de proximité. L’exemple de cette épicerie de la côte sous le vent illustre à elle seule l’apport de l’industrie touristique dans cette économie.
 

Mémoires salées.

Quand la rénovation du petit port de pêche de Lauriscique sera terminée, les installations porteront le nom de trois figures de la ville. Un homme et deux femmes qui ont confié leurs vies à la mer. Georges Bourgarel est à la retraite. Il a été marin pêcheur depuis son plus jeune âge. Mesdames Vulgaire et Plaucoste étaient marchandes de poissons.  Leurs noms figureront sur les nouveaux aménagements  du port.
 

La passion du Christ.

Pendant le Carême, chaque mercredi soir, les paroissiens du secteur, Grand Camp, Lauriscique, Bergevin s’accordent un moment de partage. Ce mercredi ils se sont donnés rendez-vous au local de l’association « les bons amis » pour exprimer leur foi et aborder leur quotidien. Le père Démécy du Sacré Cœur accompagne la démarche initiée par les paroissiens eux-mêmes.
 

Le ka de Mabouya.

Mabouya est le royaume de BB Rospart,  l’un des maitres ka de la Basse Terre. C’est lui qui a inspiré l’artisan d’en face. Jean-Pierre BIABIANI est menuisier-ébéniste à Baillif. Il a répondu à l’appel du son venu de l’autre côté du quartier. L’inconditionnel du bois s’est mis à la fabrication de tambou. Des instruments uniques qu’il présente avec fierté.  Sa production de ka sera exposée le premier week end d’Avril au fort Delgrès.

L'actu en vidéo

ACCUEIL EN MILIEU SCOLAIRE DES ENFANTS EN SITUATION DE HANDICAP