La saison du miel de tendakayou a démarré

Tendacayou

Cette plante mellifère fournit aux apiculteurs leur plus grosse production de l’année. C’est pourquoi la plupart d’entre eux déplacent, chaque année, une grande partie de leurs ruches de la Grande-Terre vers la Côte-sous-le-Vent, où pousse le tendakayou.

J. Champion Publié le , mis à jour le

Nous sommes en pleine saison du miel de tendakayou, qui représente 60% de la production des apiculteurs de Guadeloupe. Cette plante mellifère, qui fleurit de la mi-avril à la fin juin, pousse essentiellement en Côte-sous-le-Vent. C’est pourquoi la plupart des apiculteurs déplacent, chaque année, une grande partie de leurs ruches de la Grande-Terre vers la forêt de Deshaies, Pointe-Noire, Bouillante ou Vieux-Habitants. C’est ce qu’on appelle la transhumance des abeilles.

Benoît Foucan-Pérafide, apiculteur et ingénieur-conseil à l’APIGUA, l’Association des apiculteurs de la Guadeloupe



Cette transhumance, qui s’effectue de nuit, est une opération délicate.
Pour des questions de sécurité pendant le transport, les ruches sont sanglées et fermées. Mais il faut aussi veiller à ce que les abeilles, confinées, ne s’étouffent pas avant d’arriver dans leurs nouveaux ruchers. Des précautions s’imposent donc pour éviter toute mortalité.

Benoît Foucan-Pérafide, apiculteur et ingénieur-conseil à l’APIGUA, l’Association des apiculteurs de la Guadeloupe



Et pour tout savoir sur la transhumance des abeilles, Rendez-Vous à 13h15 avec le magazine Kamannyòk. Josiane Champion a accompagné des apiculteurs durant le transfert de leurs ruches du Moule vers Deshaies