Les locataires de la Baie Orientale bloquent la RN7 pour se faire entendre

Deux barrages filtrants entre Quartier d'Orléans et Baie Orientale ont été érigés à 5h ce matin par un regroupement de Saint-martinois en colere

M. Bastide Publié le , mis à jour le

A l'origine de ces actions, un regroupement d'organisations et d'associations parmi lesquels les tenanciers locaux des carbets de la Baie orientale, les membres du collectifs "wake up Saint Martin" et du conseil de Quartier d'Orléans
 11 revendications sont formulées mais la plus urgente concerne la situation des 3 restaurateurs locaux des carbets de la Baie Orientale
Sur les 8 restautants du site, 5 ont visiblement acceptés les conditions de leur contrat de location mais les 3 tenanciers Saint-martinois s'y refusent.
 
Ils demandent a la Collectivité de prendre à sa charge des travaux de finissions et de mise en conformités estimés à 20.000€ par carbet ou de les déduire de leur loyer s'ils doivent eux-mêmes effectuer ces travaux.
 Ils demandent une adaptation des loyers en fonction de la haute et la basse saison touristique. Ils estiment que 2200€ par mois c'est trop honéreux
 
Ils veulent aussi passer les AOT, autorisation d'occupation temporaire, de 3 à 5 ans pour rentabiliser leur investissement
Enfin, ils demandent à commencer à payer les loyers à partir d'octobre 2016 pour faire face aux 8 derniers mois où ils n'ont pu travailler du fait de la rehabilitation du site et des retards accumulés pour la mise en service des installations.

Barrage à Orient bay 2
© M. Bastide

Leur premier souhait est que la Collectivté de Saint Martin organise une réunion afin d'aborder le sujet concrètement et lui trouver une solution pérenne. La route principale est bloquée entre le quartier de la gendarmerie et la station d'essence Cadisco.
La Préfecture déléguée conseille vivement aux usagers d'éviter cet axe routier pour éviter l'engorgement des routes.
Barrage à Orient bay 3