Saint-Martin : L'épouse du docteur Turquin placée en garde à vue

Jean-Louis Turquin et Nadine Turquin
© STEPHAN AGOSTINI / AFP | L'ancien vétérinaire niçois Jean-Louis Turquin, condamné en 1997 à 20 ans de réclusion pour l'assassinat de son fils de 8 ans, accompagné de Nadine, la femme qu'il a épousée en prison, participe à un point-presse, le 18 juillet 2006 dans un hôtel d'Aléria, après sa sortie du centre de détention

Rebondissement dans l’enquête sur le meurtre de Jean-Louis Turquin, abattu début janvier à Saint-Martin. L’épouse du vétérinaire a été placée en garde à vue.

Guadeloupe 1ère Publié le

Du nouveau dans l’enquête sur l’homicide de Jean-Louis Turquin, cet homme qui avait été abattu d'une balle dans le dos, dans la nuit du 6 au 7 janvier dernier, à son domicile de Cul-de- Sac, à Saint-Martin.

Des traces de poudre sur les mains

Son épouse, Nadine, qui s’était alors constituée partie civile, vient d’être placée en garde à vue sur la base de nouveaux éléments apportés par les scientifiques de la police judicaire en charge du dossier.
En effet, des traces de poudre auraient été retrouvées sur ses mains. 
Le procureur de Pointe-à-Pitre, Xavier Bonhomme a confirmé la nouvelle précisant que l'audition de l'épouse du médecin se poursuit, ce jeudi. 
Pour l'heure, l'implication ou non de Nadine Turquin dans ce crime n'est pas avérée. A l'époque des faits, l'épouse avait affirmé avoir passé la nuit dans un bar avec des amies. A son retour, elle aurait retrouvé le corps de son mari, dans une pièce sens dessus dessous. Les thèses du cambriolage ayant mal tourné ou d'un règlement de compte avaient été évoquées. 
Ce nouvel élément vient, en tout cas, ajouter un nouveau rebondissement à une affaire déjà difficile. C’est le pôle d’instruction de Pointe-à-Pitre qui est chargé de l’enquête
 
dans cette affaire.

Coupable avant d'être victime

Jean-Louis Turquin n'est pas inconnu de la justice. Il y a quelques années, il avait été reconnu coupable d'avoir tué et fait disparaître le corps de son fils, Charles-Edouard, âgé de 7 ans, en 1991. 
Après avoir clamé son inncence lors du procès, il avait été condamné à vingt ans de prison, en 1997. Sorti en libération conditionnelle en 2006, il avait refait sa vie à Saint-Martin, en tant que vétérinaire. Nadine, qu'il avait rencontré, puis épousé, en prison.