Roger Bambuck est en Guadeloupe

meeting d'athlétisme

L'ancien sprinter de haut niveau et son épouse, autrefois spécialiste du saut en hauteur en équipe de France, sont arrivés ce lundi . Ce sont les premières personnalités à rallier la Guadeloupe dans le cadre de cette 12ème édition du meeting international d'athlétisme

O. Menel Publié le , mis à jour le

Mexico été 1968. Sur le podium de la finale olympique du 200 mètres : un Australien Peter Norman et deux Américains, John Carlos et Tommie Smith. Les Américains se sont partagés une paire de gants noirs et dressent tous deux un poing rageur vers le ciel. Ce geste de protestation contre la condition déplorable des noirs aux Etats Unis restera dans l'histoire et bouleversera à jamais la vie de ces jeunes athlètes, courageux et téméraires, qui seront l'objet de répressions chroniques.
Roger Bambuck est l'un des témoins privilégiés de ce qu'il convient d'appeler un fait d'armes, à 2200 mètres d'altitude. Pour cause, le Guadeloupéen, sélectionné en équipe de France et unique athlète inscrit aux deux épreuves reines, s'est classé, à cette 19ème olympiade, deux fois 6ème. Lors de la finale du 100 mètres et lors de celle du 200 mètres. 
48 ans et beaucoup de péripéties plus tard, Bambuck et Smith se retrouveront dés ce mardi pour évoquer ces évènements, en Guadeloupe, devant des auditoires d'étudiants et de lycéens. Un programme concocté notamment par Eric Corenthin, l'un des membres organisateurs du meeting. Mission de haute importance dévolue à ces grands témoins, sinon acteurs de l'histoire. "On ne peut construire aucun avenir si on ignore pourquoi et comment les choses se sont faîtes. Car on n'est pas maître de son destin.", affirme solennellement Roger Bambuck. Un avis partagé par son épouse , Ghislaine Barnay Bambuck qui l'accompagne généralement dans tous ses démplacements et, elle aussi, ancienne pensionnaire de l'équipe de France. Eux aussi ont contribué à l'écriiture ce cette belle page d'histore en apportant leur soutien à Tommie Smith qui défiait alors la puissante Amérique, du haut de ses 24 ans. Un soutien unanime des 5516 athlètes, ressortissants des 112 pays à prendre part à ces J.O. mémorables sportivement, sociologiquement, et politiquement...

Dés mardi 10 mai, à 18h30, T. Smith donnera une première conférence tous publics à l'amphithéâtre Guy Mérault de l'Université des Antilles, sur le thème de la condition et du statut du sportif noir à l'époque