Politique: Blaise Mornal, l'invité de Politique Première

Politique: Blaise Mornal, invité de Politique Première
© Olivier Lancien | Le maire de Petit-Canal, vice-président de la communauté d'agglomération du Nord Grande Terre, conseiller départemental, invité de Politique Première.

Le jeune maire de Petit-Canal Blaise Rudy Mornal était l'invité de Politique Première lundi, en radio. L'élu, vice-président de la Communauté d'agglomération du Nord Grande-Terre, mais aussi conseiller départemental, veut impulser une nouvelle dynamique pour sa commune.

Olivier Lancien; Claude Danican Publié le

Blaise Rudy Mornal a tout du jeune maire dynamique. L'homme est arrivé à la tête de la mairie de Petit-Canal en mars 2014, à l'occasion du renouvellement des municipales. Il a battu une figure de la politique locale, Florent Mitel qui a été maire pendant plusieurs décennies. Aujourd'hui Blaise Mornal se dit au travail pour relancer sa commune. Cela commence par les grands projets. Durant la campagne des municipales, il a eu à affirmer que l'ancienne majorité municipale n'a pas eu une politique assez entreprenante. Pour Blaise Mornal, la bonne gestion ne veut pas dire excédent budgétaire.

Politique: Blaise Mornal invité de Politique Première

Pour Blaise Rudy Mornal, le maire de Petit-Canal, la bonne gestion ne veut pas dire avoir des excédents budgétaires.


Blaise Mornal a soutenu la liste de Victorin Lurel aux dernières régionales de décembre 2015, mais c'est aussi un "ami" d'Ary Chalus, le nouveau président de la collectivité. Le premier magistrat de Petit-Canal espère un soutien de la collectivité régionale pour de nombreux projets. La commune de Petit-Canal a signé, avec l'ancienne majorité régionale, un C2DT, un contrat de développement durable territorial pour près de 8 millions d'euros avec une participation de la région pour près de 66%. Blaise Mornal n'a pas encore discuté avec Ary Chalus pour déterminer les priorités de ce C2DT.
Un des grands défis de Blaise Mornal c'est l'insertion et l'emploi. Il affirme avoir mis en place des embauches de jeunes (en CDD) pour leur permettre de se motiver. Le maire de Petit-Canal pense que l'emploi des jeunes peut aussi être une solution à l'insécurité qui touche l'archipel pour cette année 2016. Depuis janvier, il y a déjà eu 12 homicides selon le procureur de la République à Pointe-à-Pitre.


Politique: Blaise Mornal invité de Politique Première

Le maire de Petit-Canal dénonce l'insécurité ambiante en Guadeloupe en cette année 2016. Pour lui, il faut proposer à la jeunesse une perspective d'insertion, c'est ce qu'il tente de mettre en place dans sa commune. Il répond à Claude Danican.


Blaise Rudy Mornal n'entend pas se lancer dans la bataille des prochaines législatives en 2017 dans la seconde circonscription législative de la Guadeloupe. Il ne veut même pas être suppléant. Pour un éventuel soutien à des candidats, il affirme ne pas être au courant des candidatures déjà annoncées.