L'une des plus belles maisons de Pointe-à-Pitre ravagée par les flammes

Maison Forier Pointe-à-Pitre détruite par incendie

C'est un pan du patrimoine pointois qui est parti en fumée, hier soir. Ce vendredi matin, Solange Forier, propriétaire de l'une des maisons incendiées, est revenue sur les lieux. Tous ses souvenirs sont partis en fumée... 

Jean-Marie Mavounzy Publié le , mis à jour le

L’émoi hier soir à Pointe-à-Pitre… Un violent incendie a ravagé plusieurs maisons du centre ville. Parmi elles, la maison Forier. Une demeure faisant partie du patrimoine de la ville. 
 

Plusieurs habitations détruites

Les flammes ont déchiré la nuit dans cette rue Peynier. Les sapeurs-pompiers ont été appelés peu après 21 heures. Un long combat s’est alors engagé avec de vives flammes. Un pompier a été légèrement blessé. Deux maisons ont été entièrement détruites, le SDIS a réussi à contenir le sinistre. Le feu menaçait de s’étendre à une école et au lycée Carnot.
Selon les pompiers, le feu aurait démarré dans un squat, avant de se propager à la maison Forier.
Arrivé sur les lieux, dans la soirée, le maire de la ville, a fait part de son émotion :
Jacques Bangou, maire de Pointe-à-Pitre
 

"Je ne perds pas tout, nous avons la vie..."

Solange Forier et son époux Raymond ont échappé aux flammes. Revenue sur les lieux du sinistre, ce vendredi matin, Solange s'estime chanceuse. "Je ne perds pas tout, nous avons la vie..." explique t-elle aux nombreux amis et proches venus la soutenir. 
Ce sont des décennies de souvenirs de famille qui sont partis en fumée. Au début de l'incendie, les époux ont pensé être protégé par un mur qui séparait les deux habitations, avant de réaliser qu'il ne serait finalement d'aucune utilité. 
Pour Solange, cet incendie aurait pu être évité.
Solange Forier
 

Une habitation construite en 1875

Dans cette partie de la ville ont été édifiés, au XIXe siècle, quelques-uns des plus beaux exemples d’architecture publique et militaire, mais aussi les demeures "bourgeoises" les plus importantes, selon le site "Gens de la Caraïbe". Parmi lesquelles, au 51 rue Peynier, presque en face du musée Schoelcher, la maison Forier. Cette habitation typique de l'architecture créole traditionnelle possédait une cour intérieure et un jardin. Elle a été construite au début du XIXème siècle. 
Solange et Raymond Forier ont acheté cette maison en 1971. C'est là qu'ils ont élevé leurs enfants. Toute une vie de souvenirs partie en fumée... 
Solange Forier