Des plages équipées pour surveiller l'arrivée des sargasses

plages sous surveillance
© J-M. Mavounzy | Des plages sous surveillance grâce à un réseau de caméras

Le préfet de Région et les élus de Saint François ont assisté ce mardi à la mise en place de la première caméra installée pour pour suivre les échouages de sargasses. Une initiative de La DEAL, de l' ADEME et du BRGM, et qui devrait se poursuivre dans plusieurs autres communes

J-M. Mavounzy Publié le , mis à jour le

Il s'agit avant tout de renforcer les outils de prévision des échouages de sargasse. Cette caméra est donc la première du projet porté par l’ADEME, la DEAL et le BRGM et qui vise à mettre en place un réseau de suivi par caméra autonome sur les principales façades de l’archipel exposées aux échouages de sargasse.

matériels de surveillance sargasses
© J-M. Mavounzy
La plage de raisins claires à Saint François aura donc été la première des sept sites pilotes choisis pour de telles installations qui devraient se poursuivre durant les deux prochaines années afin d'améliorer la chaîne de surveillance et d'alerte
CAMERA DE SURVEILLANCE SARGASSES
© J-M. Mavounzy
Le système a déjà été testé en Corse et il est en cours de développement en Martinique 
Par la suite, cela devrait être compléter par une évaluation de l'impact dès échouages ainsi que l'amélioration des techniques de ramassages
 ⁃ algorithmes de détection des sargasses 
 ⁃ Calcul de la surface échouée
Afin de mieux préparer le traitement par les communes et destinataires préalablement identifiés 
Les prochaines installations auront lieu successivement à Capesterre de Marie-Galante, à l'Anse Maurice à  Petit Canal, plage de Roseau à Capesterre Belle Eau,  sur la plage de Grands Anse à Terre de Bas, sur celle des Salines à Gosier, et enfin à la Désirade. 
 




 

ADEME : Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie
DEAL : Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement
BRGM : Bureau de recherches géologiques et minières