Petit Canal parie sur l'avenir

Perspectives Petit Canal
© R. Defrance

Malgré la présence de hauts lieux historiques et l’organisation de manifestations, la commune de Petit-Canal a du mal à attirer les touristes. Pour y remédier, en partenariat avec la région Guadeloupe, elle met en place de grands projets pour développer le tourisme sur son territoire.

N. Peter (stagiaire) avec L. Théatin et R. Defrance Publié le , mis à jour le

LEURS AVIS SUR PETIT CANAL
En interrogeant les passants, le verdict tombe : Petit-Canal est généralement une zone de passage pour aller vers Port-Louis ou Anse-Bertrand. Pourtant la ville compte de nombreuses attractions telles que les Marches des esclaves, les ruines de l’ancienne prison ou encore le Musée de la vie d’Antan. Des marchés agricoles s’y tiennent tous les vendredis sur le parking du stade et le festival Eritaj, qui fait mémoire de l’esclavage, s’y tient du 25 au 27 mai.
INDICATIONS A PETIT CANAL
© R. Defrance
Pour dynamiser la commune et la rendre attractive, de nombreux projets sont en cours. Parmi eux, on compte la mise en place effective, dès décembre 2018, de la Maison de l’agriculteur et de la ruralité, où les producteurs pourront écouler leurs produits. L’amélioration de l’accessibilité de la plage de l’anse Maurice, la création d’un petit village commercial près du port de pêche et d’un parc d’activité de 32 hectares dans la section de Vermont, font partie des mutations que la ville connaîtra dans les mois à venir.
Le but de cette opération de grande envergure est de favoriser la construction de gîtes et de maisons d’hôtes, d’attirer les commerçants et les touristes ce qui permettra, à terme, de développer la zone économiquement.
SHEILA RAMPATH 1ER ADJOINT AU MAIRE
VOIR AUSSI : 
UN AVENIR POUR PETIT CANAL