Pétards et feux d'artifice : Des dangers pour les humains et aussi...pour les animaux

feux d'artifice et pétards
© Réunion 1ère

Cette année encore, la préfecture et plusieurs communes ont émis des avis et des arrêtés pour interdire l'usage des pétards et des feux d'artifices (quand ils ne sont pas sécurisés par un professionnel). A la Réunion aussi, les consignes sont les mêmes. Elles visent même à protéger les animaux

L H Réunion 1ère et Guadeloupe La 1ère Publié le , mis à jour le

Principalement le soir, mais aussi en journée pour les plus pressés, les explosifs raisonnent en cette fin d’année. Symbole de fête pour beaucoup, ils font partie des incontournables de cette période.

Pas de Noël sans cadeaux ou sans letchis, mais pas de Noël sans pétards non plus pour certains. Une tradition qui nécessite cependant de prendre quelques précautions. Chaque année, des accidents arrivent, la vigilance est donc recommandée.
 

Des ventes réglementées

Fini les étals sur les bords de route, la vente sur la voie publique est désormais interdite. Seuls les magasins agréés ont le droit d’en proposer. Les pétards ne peuvent être vendus qu’à des personnes majeures, à l’exception de ceux de catégorie F1, qui présentent "un risque très faible", autorisés à la vente à des mineurs de plus de 12 ans.
pétards
© Réunion 1ère
 

Attention aux animaux

Les animaux, eux, ne sont en revanche pas à la fête en cette période. Nombre d’entre eux sont effrayés par les détonations des pétards et feux d’artifices. Chaque année, beaucoup de chiens apeurés se sauvent, errent dans les rues et se font parfois même écraser. Les réseaux sociaux regorgent d’annonces de propriétaires à la recherche de leurs animaux égarés.
Animaux
© Réunion 1ère
Pour éviter d’en arriver là, quelques précautions peuvent être prises. D’abord ne jamais attacher son chien dans la cour, il risquerait de s’enrouler autour de sa corde. Mieux vaut les garder à l’intérieur et en leur prévoyant un petit endroit pour se "réfugier", une caisse de transport est l’idéal. L’idée est avant tout de trouver un lieu à l’abri du bruit où il ne pourrait pas se blesser ni faire de dégâts.
Les maîtres doivent aussi être vigilants à leur attitude. Rassurer son animal est une bonne chose, mais lui porter trop d’attention pourrait cependant accroître son stress. Rester naturel est primordial.
Si ce n'est pas encore le cas en Guadeloupe, à la Réunion, des associations et des particuliers se mobilisent avant les fêtes pour prévenir les propriétaires de ces animaux, et après, pour tenter de retrouver ceux qui, malgré tout, se seraient enfuis de leur domicile, apeurés par le bruits des pétards et des feux d'artifices. 
VOIR AUSSI : Les réseaux sociaux mobilisés pour retrouver chiens et chats désorientés par les pétards de Noël