Ils ne voulaient laisser aucun sujets de côté, en allant rencontrer le Pape François dans le cadre de leur visite "ad limina" au Vatican du 15 au 21 avril. Une visite au cours de laquelle les 22 évêques des Antilles veulent informer le Pape mais aussi les dicastères (les ministères du Pape) et les congrégations, sur leur réalité : le déclin des vocations, les défis liés à la famille, la corruption bien présente dans certaines îles, et surtout, le manque de perspective pour les jeunes. Un thème important à moins d'un an des prochaines Journées Mondiales de la Jeunesse qui se tiendront au Panama en janvier prochain. 
Hier matin, ils ont rencontré le Pape François. Une rencontre de deux heures durant laquelle les évêques ont pu évoquer les nombreux défis auxquels ils sont confrontés.
VISITE AD LIMINA DES EVEQUES DE LA CARAIBES

L’épiscopat antillais regroupe des territoires géographiquement fragmentés et divers d’un point de vue historique, culturel, et linguistique mais plusieurs préoccupations sont communes en particulier celles concernant les jeunes et la protection de l'environnement.

Les évêques ont aussi abordé les prochaines Journées caribéennes de la jeunesse qui se dérouleront en juillet prochain en Martinique.