Nuit sous tension à Grand-Baie au Gosier

Grand-Baie affrontements

Vives tensions, la nuit dernière, à Grand-Baie au Gosier. Les habitants ont bloqué la nationale avec des barrages enflammés. Les forces de l’ordre étaient présentes. Il y a eu des échauffourées.

Yasmina Yacou
Publié le

La soirée de jeudi a été mouvementée, hier soir, à Grand Baie. 
Des affrontements ont eu lieu, la nuit dernière entre le collectif "Gwadloup an Mouvman" et les forces de l’ordre. Les gendarmes mobiles sont intervenus pour mettre fin à des barrages mis en place par les riverains de Grand-Baie au Gosier, en fin de journée.

Une mobilisation plus radicale 

Hier, la mobilisation a donc pris une tournure plus radicale. 
La 2x2 voie de la nationale a été bloquée dans les deux sens de circulation dès la fin de l’après-midi, provoquant de grosses perturbations de circulation.
En début de soirée des barrages enflammés ont été disposés. Les sapeurs pompiers sont intervenus pour tenter de les éteindre. Vers 21 heures les gendarmes sont entrés en action.

Images amateur : 


Un dialogue de sourds entre les habitants et la municipalité

Les habitants de Grand Baie sont en colère. Ils manifestent d'ailleurs leur mécontentement depuis plusieurs semaines, déjà. N'hésitant pas à barrer la route nationale, à proximité de la zone, pour faire entendre leur voix. Ils reprochent aux autorités, et notamment à la mairie du Gosier de vouloir les expulser de leur quartier. La mairie met en avant une zone à risque sismique. un argument qui ne convainc pas les résidents.
Malgré la tenue de rencontres entre les Grand Baisiens et la municipalité - des rencontres souvent sous tension - les deux parties n'arrivent pas à s'entendre. 
Ils sont plus que jamais mobilisés, comme l'explique Samantha Dragin, à Chantal Horn : 

Samantha Dragin, Collectif habitants de Grand-Baie