La nomination d'un délégué interministériel à la concurrence Outremer fait réagir en Guadeloupe

Consommation

Les réactions ne se sont pas faites attendre après la nomination d’un délégué interministériel à la concurrence outre-mer par Annick Girardin et le ministre de l’économie Bruno Le Maire. Il aura la lourde tache d’analyser la structure des prix dans nos régions
 

Guadeloupe La 1ère Publié le

Un rôle qui ne se limitera pas à cette seule analyse puisqu'il lui reviendra aussi de traquer les abus de concurrence et de position dominante. Il existe pourtant une loi dite « Lurel » sensée mettre en place des parades pour lutter contre la vie chère en Outre-mer. Mais, pour beaucoup, le gouvernement n’actionne pas les dispositifs déjà en place.
Par ailleurs, de leur côté, les associations de consommateurs ne semblent pas être très convaincues par la nomination d’un nouveau délégué interministériel à la concurrence désigné par le gouvernement. Certaines n'hésitent pas à souligner que le bilan des mesures de 2009, après le LKP, n’a même pas encore été réalisé.

Enfin, certains voient en cette nomination une volonté du gouvernement d'en arriver à terme à la remise en cause définitive de l'indexation en Outremer