Morne et triste saison pour le miel et les abeilles

Tandacayou
© APIGUA

2016 ne sera pas une bonne année pour la production de miel en Guadeloupe. Conséquence de la sécheresse de 2015, qui a décalé les floraisons, et surtout des pluies de 2016.

FJO avec J. Champion Publié le

Les apiculteurs de Guadeloupe sont amers… Ils ont dû faire face à une chute de leur production cette année, à cause des conditions climatiques. La sécheresse de 2015 a entraîné un décalage des floraisons pour les plantes mellifères, en Grande-Terre. Ensuite, vers le mois de juin, c’est le tandakayou qui n’a pas fleuri en Côte-sous-le-Vent, cette fois à cause des pluies. 2016 sera donc une mauvaise année. Christian Baladine, un apiculteur basé à Petit-Bourg, dispose d’une centaine de ruches. Sa production de miel cette année a diminué de plus de 50 % :
ECOUTEZ : 

Baladine

Le bilan pour cette année sera donc mauvais, comme l’indique Benoît Foucan-Pérafide, ingénieur-conseil à l’APIGUA, l’Association des apiculteurs de la Guadeloupe 
 

Benoit Foucan

Tandacayou
© APIGUA