Maladies de la macula : ce qu’il faut savoir

DEPISTAGE MACULA

Les journées nationales d’information et de dépistage de la macula ont eu lieu du 25 au 28 juin derniers.  La macula peut être touchée par de redoutables pathologies : la dégénérescence maculaire liée à l'âge, la maculopathie diabétique et la maculopathie myopique

C. Raymond (Stagiaire) avec L. Dolmar et D. Quérin Publié le

Qu’est-ce que la macula ?

Le terme macula, qui signifie « tache » en latin, désigne une zone de couleur jaune située au centre de la rétine, dont elle occupe 2 à 3% de la surface seulement. D’un diamètre de 2 à 5 mm, la macula comprend en son centre la fovéa, petit creux qui permet l’acuité maximale de l’œil, c’est-à-dire celle qui donne la vision des détails la plus précise.
schéma de l'oeil
La macula joue donc un rôle essentiel dans la précision des gestes et des activités comme la lecture, la couture, la reconnaissance des détails et des visages, la conduite automobile, la fixation du regard, etc.

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA)

Il s’agit de la détérioration de la macula. Cette pathologie cause une perte progressive de la vision centrale, rendant celle-ci de plus en plus floue. Comme l’indique son nom, un des principaux facteurs de cette maladie est l’âge.
 

La maculopathie diabétique

La maculopathie diabétique est une maladie de la macula qui constitue la principale cause de malvoyance chez les personnes diabétiques. Il en existe deux types  : La maculopatique œdémateuse ou « œdème maculaire diabétique » (forme la plus fréquente et qui peut faire l’objet de traitements) et la maculopathie ischémique (forme plus rare et incurable).
 
Contrôle macula
© D. Quérin

La maculopathie myopique

Les maculopathies myopiques incluent principalement les rétinoschisis maculaires, les trous maculaires et les néovaisseaux choroïdiens maculaires, première cause de malvoyance dans cette pathologie. Ceux-ci se traduisent cliniquement par une baisse de la vision le plus souvent de près, parfois associée à une impression de vision déformée.


 

Les deux types de maculopathie diabétique

1- La maculopathie œdémateuse est causée par un épaississement de la région maculaire, lié à l’accumulation de sang et de liquide dans la macula. Cet épaississement se produit lorsque les vaisseaux sanguins de la rétine se mettent à gonfler et à fuir. L’œdème qui en résulte brouille la vue et provoque une perte progressive de vision au centre de la rétine, qui peut à terme entraîner une cécité.

2- La maculopathie ischémique apparaît lorsque la zone avasculaire centrale de la rétine (zone dépourvue de vaisseaux sanguins) s’élargit de façon anormale. L’irrigation sanguine de la macula devient alors insuffisante, entraînant la perturbation ou l’arrêt de son fonctionnement. La maculopathie ischémique entraîne généralement une baisse d’acuité visuelle majeure et nuit considérablement à la qualité de vie de la personne qui en est atteinte.