La grève se poursuit à Canal-Antilles-Guyane

Ch. Horn et J. Champion Publié le , mis à jour le

Les salariés de Canalsat Antilles-Guyane, affiliés à l’UTT-UGTG, sont en grève depuis le 2 mars. Un mouvement reconductible pour exiger notamment l’annulation de la procédure de licenciement d’une employée, jugé abusif par le syndicat, qui tient un piquet de grève devant l’entreprise, à Jarry-Moudong. Il demande la réintégration de l’employée au sein de l’entreprise, ainsi que l’ouverture des négociations sur les cinq points de revendications de la plateforme déposée par les grévistes. La direction, elle, parle d’un licenciement pour des « faits avérés » de manquements récurrents constatés depuis plusieurs mois. Et invite la salariée à saisir les Prud’hommes, si elle souhaite contester cette procédure. 
6 salariés sont assignés à comparaître demain au Tribunal de Pointe-à-Pitre, pour entrave à la liberté de travail.

Grève à Canal Antilles-Guyane
© J-M Mavounzy