L'usine de Marie-Galante condamnée à 80000€ d'amende pour pollution

Usine de Marie-Galante
© M.M. Ponet

Le tribunal correctionnel de Pointe-à6Pitre condamnet l'Usine de Grand Anse de Marie-Galante à 80000€ d'amende pour pollution. Une vieille affaire qui trouve ainsi son épilogue en attendant de savoir si les responsable de l'usine décident de faire appel de cette décision.

M.M.Ponet Publié le , mis à jour le

C'est une affaire vieille de 17 ans qui reçoit aujourd'hui la décision de la justice. En Juillet 99 l usine est accusée de rejets de déchets et de ne pas avoir d'autorisation d exploitation.! 17 ans plus tard, l'usine de Grand Anse est finalement condamnée à 80 000 euros.  Pour les écologistes, cette décision est une excellente nouvelle. Réagissant à cette décision, Le leader des Verts Guadeloupe Harry Durimel a déclaré : "Deux leçons à tirer de cette jurisprudence : 1) quand on a la conviction de défendre une bonne cause, il faut se battre et résister jusqu'au bout, à l'instar de ce pêcheur qui s'est constitué partie civile et a  défendu jusqu'au bout l'espace environnemental maritime pendant 17 ans!! . 2) le principe pollueur-payeur n'est pas un vain mot. C'est aussi une victoire pour Marie Galante contre ceux qui pensent que l'environnement n'est qu'un exutoire alors que c'est toute la richesse de cette belle île de notre archipel."
En face, selon Michel Claverie le directeur du groupe, aucune entreprise n'avait cette autorisation à cette époque, toutes les usines ont eu leur autorisation à partir de 2002 : Grand anse a obtenu la sienne en 2005, Gardel en 2002 
En fait lors de la reprise de cette usine personne ne leur avait dit qu'il n'y avait pas d'autorisation. En tant que repreneurs, ils ont hérité de la situation.
Pour Michel Claverie, c'est une affaire pour discréditer les planteurs Marie-Galantais et l'usine.
Pour l'heure, ils attendent le jugement pour voir s'il vont en appel
Depuis, des choses ont été mises en place pour tendre vers une mise aux normes : Système d'évaporation de vinasse et le projet bagasse bio-masse va conclure la mise aux normes.

Usine de Marie-Galante 2