José Toribio condamné dans l'affaire des lampadaires solaires

José Toribio
© clp | José Toribio

Les magistrats du tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre ont rendu leur décision cet après-midi dans le procès de José Toribio et de Jean Cioly, un chef d’entreprise. L'ancien maire du Lamentin écope d'une peine de six mois de prison avec sursis assortie d'une amende de 20 000 euros...

Olivier Lancien Publié le , mis à jour le

La question se posait depuis quelques jours... José Toribio serait-t-il condamné ou relaxé ? Le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre a rendu son jugement ce jeudi après-midi. L'ancien maire du Lamentin a été condamné. Il était poursuivi pour "favoritisme, faux et détournement" dans le dossier des lampadaires de la ville du Lamentin. Il écope donc d'une peine de six mois de prison, d'une amende de 20 000 euros et de 10 années d'interdiction de toutes fonctions publiques. 

Une procédure irrégulière

Jean Cioly et José Toribio se sont retrouvés dans le box des accusés en mars dernier pour l'acquisition de 115 lampadaires sans attendre la fin de la procédure de passation de marchés publics, selon le dossier. 
La commande de ces lampadaires auraient coûté la coquette somme de 900 000 euros. Mais l'entreprise qui a été choisie n'avait pas une assise financière solide. Du coup, un système de leasing a été imaginé. La mairie du Lamentin s'est engagée à payer les loyers de ces lampadaires pour 1 300 000 euros. 
La ville s'est portée partie civile dans ce dossier. Les avocats de José Toribio réclamaient, eux, la relaxe de leur client, innocent, selon eux. 
Le Parquet a requis 6 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende contre l'ancien maire du Lamentin. Le tribunal a été au delà des réquisitions.