Jean-Louis Turquin aurait été victime d'un « meurtre avec préméditation ou guet-apens »

J. Champion Publié le

Dans l’enquête sur le meurtre de Jean-Louis Turquin, dans la nuit de vendredi à samedi, à Saint-Martin, c’est désormais le procureur de la République de PàP qui est en charge du dossier. Une information judiciaire a été ouverte hier pour « meurtre avec préméditation ou guet-apens ». Cambriolage ayant mal tourné, ou règlement de comptes, en lien ou non avec le passé de ce vétérinaire de 68 ans…, aucune piste n’est écartée, indique le parquet. Jean-Louis Turquin avait été condamné à 20 ans de réclusion criminelle en 1997, par les assises de Nice, pour l’assassinat de son fils de 8 ans.