IME : Les langues se délient

Direction IME

Elle a retiré son fils des Gommiers « pour le sauver ». La maman d’un garçon autiste, pensionnaire de l’IME, il a quelques années, raconte comment son enfant a été victime de multiples coups au sein de l’institut.

FJO avec E. Lefevre Publié le

Le dossier de l’IME de Gourbeyre continue de faire des vagues avec aujourd'hui, ce nouvel élément versé publié ce matin par Guadeloupe 1ère La Radio : le témoignage de Niala Séremes, maman d’un garçon autiste, qui a fréquenté entre 2010 et 2015 l’institut médico-éducatif « Les Gommiers ». Aujourd’hui, Alan n’est plus pensionnaire de cet IME. Sa mère a préféré le retirer, pour « sauver », dit-elle, son fils. L’enfant a été victime de multiples coups. Les photos que nous a fait parvenir sa maman, parlent d’elles-mêmes. La famille est partie s’installer à Toulouse, où elle a trouvé un autre établissement d’accueil pour Alan. Niala Séremes a donc tenu à raconter ce qu’a vécu son fils, à Gourbeyre. Témoignage recueilli par Eric Lefèvre :
 
Ecoutez Niala Séremes

Niala Séremes


Niala Séremes a eu aussi, au moment des faits, les pires difficultés pour rencontrer la directrice des Gommiers. Nous entendrons plus longuement à 7h le témoignage de cette maman.