Henri Nagapin sur la sellette

Henri Nagapin

Au coeur d'une controverse sur sa manière de gérer les relations sociales dans les entreprises qu'il dirige, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Îles de Guadeloupe doit aussi faire face à une fronde parmi les élus de la CCIIG

Guadeloupe 1ère Publié le , mis à jour le

Tout commence ce dimanche avec un message audio reçu sur les réseaux sociaux et qui retransmet une vive altercation entre Henri Nagapin et une représentante du personnel de l'une des cliniques qu'il dirige. Un directeur insultant et méprisant envers son employée et il n'en fallait pas plus pour enflammer les réseaux sociaux. En une journée, le message circule sur les téléphones portables, bien vite rejoint par toute une série d'images stigmatisant l'homme et ses méthodes de gestion du personnel.
Et alors qu'il doit faire face à cette première crise, les médias parlent déjà d'un second front ouvert contre lui. Cette fois c'est dans le sérail même des élus de la CCIIG que des voix discordantes se font entendre. On parle cette fois de démission au sein du bureau de la Chambre. Une situation qui, si elle est avérée, et si la majorité des membres est démissionnaires, provoquera une nouvelle élection pour le bureau de la Chambre avec peut-être un changement de président et d'orientation pour la CCIIG.
Un climat de crise qui s'ajoute à tout ceux qu'Henri Nagapin a déjà connus depuis son élection en novembre dernier. 
Mais une situation qui n'aura pas permis à la Chambre de Commerce et d'Industrie de retrouver sa vitesse de croisière.

VOIR AUSSI : 
- Election d'Henri Nagapin à la tête de la CCIIG
- Election contestée à la CCIIG
- Elections à la CCIIG
- Annulation des élections à la CCIIG

La liste des démissionnaires commence à circuler dans les médias. Il s'agirait de :
Michel Claverie, Thierry Romanos,David Arnoux, Jean-Yves Bélaye et Franck Chaulet.