Le hand spinner à l'assaut de la Guadeloupe

Hand spinner

Il a envahi les cours de récréation et les bureaux... Le hand spinner, cette toupie "new generation" venue des Etats-Unis, fait fureur chez nous. Au point que certains magasins ont vite été en rupture de stock. 

Swan Phédol et Emeric Coppry (Stagiaires) Publié le , mis à jour le

Au bureau, dans les cours d’école, dans les foyers, dans les transports, il est partout. Le Hand spinner, une toupie à trois branches venues des Etats-Unis fait un carton. Discret et peu onéreux, le jouet créé par Catherine Hettinger, il y a presque 30 ans, connaît son succès planétaire, aujourd’hui.

Le hand spinner, une petite toupie pas comme les autres


Le hand spinner aiderait à se concentrer et à gérer le stress. Il a été créé dans les années 90, par une Américaine, Catherine Hettinger. L’objet, était à la base destinée à sa fille autiste. C'est une toupie au mouvement continuel qui tient entre les doigts. L’inventrice a surement été inspirée par les bagues de méditation tibétaine. Convaincue de l'intérêt de l'objet, elle dépose un brevet et tente de faire commercialiser son "spinning toy". En vain... En 2005, faute de moyens, elle ne peut renouveler le brevet. Sauf que depuis quelques mois, le hand spinner est devenu le jouet préféré des enfants. 500 millions devraient être vendus dans le monde entier. Et comme, il n'y a pas de brevet, il n'existe aucune restriction quant à la fabrication. 
Hand spinner

 

Le hand spinner personnalisable à souhait


Il en existe de tous les genres, avec différentes formes, différentes couleurs. Son prix est de cinq euros en moyenne, mais les plus chers peuvent aller jusqu’à 10 euros. 
Sur certains sites, les acheteurs ont la possibilité de personnaliser leur hand spinner. Ils peuvent y ajouter leurs prénoms, des couleurs, des motifs et choisir sa forme. Il existe même des "hand spinner" lumineux. L‘objet est tellement convoité qu’il a été plusieurs fois en rupture stock en France. La Guadeloupe a également été touchée de plein fouet par la fièvre "hand spinner". Plusieurs magasins ont été très rapidement pris d'assaut et se sont également retrouvés en rupture de stock. 
Selon certains psychologues comme Alexandra Sarant, ce n’est pas quelque chose de négatif. "C’est un jouet. Un jouet aide toujours à la communication entre les enfants. Néanmoins, aucune étude ne prouve que cela favorise la concentration".
 

Hand spinner, concentration ou pas ?


Et c'est justement la question que tout le monde se pose. Il aurait des propriétés apaisantes, et aiderait, par exemple, les fumeurs, et les personnes aux troubles de la concentration. Il y aurait des opposants à ce jouet. Quelques professeurs qui regrettent les perturbations en classe à cause de ce jeu.  En effet, il a déjà été interdit dans plusieurs écoles en France, car les élèves sont d’avantage concentrés sur la petite toupie que sur les cours eux-mêmes. 
Pour la psychanalyste, Yannick Vala, c’est un reflet de la société de consommation où tout s’achète et se jette aussi vite. Elle parle d’un phénomène surement éphémère.
"Les problèmes de concentration sont récurrents chez les enfants aujourd’hui. Prétendre que cela peut être réglé avec un objet est une vrai stratégie marketing. On ne peut remplacer la communication, c’est le réel problème. Il faut renouer le dialogue".

Reste à savoir si la folie autour du hand spinner durera ou si, comme tous les tendances, elles s'essoufflera.