En 2013, la Guadeloupe comptait 54 seniors pour 100 jeunes. À l'horizon 2030, cette proportion serait de 134 seniors pour 100 jeunes. Ainsi, les personnes âgées de 65 ans et plus représenteraient plus de 28 % de la population totale guadeloupéenne, faisant de notre département le plus âgé de France (Source – INSEE 2017).
Les questions sociales, économiques et environnementales que pose cette véritable révolution silencieuse laissent entrevoir, à terme, une modification des modes de vie, des besoins et des attentes de la population
Cela pose aussi beaucoup de questions en termes de logement, de transport ou encore de loisirs et des problématiques nouvelles qu'il faut savoir appréhender.
Les politiques publiques s'organisent pour apporter des pistes de réflexion et des éléments de réponses à la gérontocroissance en Guadeloupe et à ses conséquences dans les domaines de la planification, de l'aménagement.
Elles veulent aussi tirer partie des expériences menées ailleurs mais aussi, de celle des hommes et des femmes de tous les horizons de l'Archipel guadeloupéen.
L'exemple d'Alex Gustave. C’est sereinement et activement que cette Abymienne de 78 ans, ancienne technicienne de surface, a abordé sa vie de sénior, il y a quelques années. Et elle est encore, bon pied bon œil.

Votre navigateur ne supporte pas le HTML5 audio