Grincement de dents dans plusieurs écoles de l'Archipel : Les parents d'élèves expriment leurs appréhensions

Groupe Scolaire Raphaël Jolivière 1
© R. Malety

La semaine commence avec de nouvelles expressions de colère dans les milieux scolaires : A Marie-Galante, à Grand Camp aux Abymes et à Raphaël Jolivière à Pointe à Pître, les parents d'élèves bloquent l'ouverture des écoles 

Guadeloupe La 1ère Publié le , mis à jour le

L'école Raphaël Jolivière à Pointe-à-Pître

Défaut de dalle, infiltration d’eau, ou encore travaux de peintures, l’école élémentaire Raphaël Jolivière, à Pointe-à-Pitre ne rouvrira pas ses portes aujourd’hui. Les travaux de mise en sécurité des élèves n’ont toujours pas été effectués. Vendredi la municipalité s’était engagée à procéder aux premiers travaux d’urgence. Mais les parents ont refusé. Ils  attendent les conclusions et les préconisations du bureau d’étude mandaté pour réaliser une expertise sur l’Etat des bâtiments et les travaux à effectuer. 

Jessica Dauffour, porte-parole de l’association des parents d’élèves

A Grand Camp aux Abymes

Grogne et colère également dans 2 écoles élémentaires de Grand-Camp, Mixte 2 et Grand-Camp Parc.
Revendications APE FAPEG
Les parents d’élève ont décidé de bloquer ces établissements ce matin, afin de dénoncer des problèmes de délocalisation, mais aussi d’insalubrité, et de montées des eaux.
 
Ecoles de grand Camp aux Abymes
© E. Golabkan

Les parents ont obtenu un rendez-vous avec le rectorat et la mairie ce lundi après-midi devant l'école Mixte 1. Une rencontre qui s'est déroulée en présence des services ad hoc de la commune, de plusieurs élus des Abymes et des représentants du Rectorat
 

Rencontre Parents de Grand Camp, mairie et rectorat
© E-M. Golabkan

A l'école de Faup, Grand Bourg de Marie-Galante

A Marie-Galante, les parents d’élèves  de l’école les « Foufous » à Tivoli à Grand-bourg délocalisé depuis trois mois à l’école de Faup pour cause de travaux dans l’établissement, sont en colère. Ils ont décidés de bloquer l’établissement ce matin. Pour deux raisons, d’abord les travaux de l’école les « Foufous » qui traînent en longueur, ensuite à cause de grave problème d’organisation à l’école de Faup.

Denisa Créantor, Porte parole des parents d’élèves