Le nouveau Palais de Justice de Pointe à Pitre ouvrira ses portes le 21 octobre prochain

Le nouveau Palais de Justice de Pointe-à-Pître
© J.F.J.O

Peimane Ghaleh-Marzban, le directeur des services judiciaires vient de passer deux jours à Saint Martin et en Guadeloupe. Occasion pour lui de procéder à la signature de la convention de prise de possession du Nouveau Palais de Justice de Pointe-à-Pitre

 

FJO. avec M. Bastareaud Publié le , mis à jour le

Une visite de deux jours fort remplie puisqu'elle a conduit Peimane Ghaleh-Marzban, le directeur des services judiciaires à Saint Martin tout d'abord où il était ce jeudi pour rencontrer les personnels, les magistrats et les fonctionnaires pour comprendre le fonctionnement de cette chambre détachée de Saint Martin.
Et ce vendredi, c'est en Guadeloupe qu'il se trouvait. Accompagné de Lionel Paillon le sous-directeur de l’immobilier, des finances et de la performance à la direction des services judiciaires, il devait procéder à la signature du procès-verbal de prise de possession du nouveau Palais de Justice de Pointe-à-Pitre.

signature du PV de prise de possession NPJ
© M. Bastareaud
Un acte symbolique mais qui permet d'entrer dans la phase finale du nouveau Palais de Justice avec l'emménagement des services. 

Peimane Ghaleh-Marzban, le directeur des services judiciaires

Parmis les personnalités présentes à ses côtés, le bâtonnier Bernard Pancrel.

Bernard Pancrel Bâtonnier de la Guadeloupe


Dans un peu plus d'un mois, le 21 octobre, le Palais de Justice sera inauguré et dès le lendemain, le 22 octobre, la première audience se tiendra dans ce nouvel espace.
Nouvelle salle d'audience
© M. Bastareaud
Commencés en Décembre 2015, les travaux ont coûté 27 millions d'Euros. Le bâtiment flambant neuf occupe 5 000 m2, et les affaires pourront y êtres jugées plus rapidement, puisqu’il compte trois salles d’audience, au lieu d’une seule dans l’actuel TGI. La justice mise donc sur la modernité des aménagements intérieurs de ce Palais de Justice pour apporter confort et sécurité aussi bien aux personnels qui y travailleront qu'aux justiciables qui auront à le fréquenter.