Un accord pour l'avenir de Grand Baie

Grand Baie à la mairie du Gosier

Après des mois d'opposition et d'absence de dialogue, la municipalité du Gosier et les résidents de Grand Baie ont trouvé un accord. La médiation du sous-préfet de Pointe-à-Pître aura permis aux deux parties de chercher une solution d'entente plutôt que de continuer à s'affronter

FJO et S. Vingadassalom Publié le , mis à jour le

Les images d'opposition entre la mairie du Gosier et les riverains de Grand Baie sont peut-être désormais du passé. Après des mois de mobilisation parfois très agitée, une veillée le week end dernier, un accord a été trouvé entre les résidents de Grand-Baie, soutenus par le "Collectif Guadeloupe an mouvement", le maire du Gosier et le sous préfet de Pointe-à-Pitre. Un projet global d'aménagement sera élaboré en étroite collaboration avec les habitants . Ils seront associés au comité de pilotage. L'accord prévoit que cette concertation soit lancée courant janvier 2018.

UN ACCORD POUR GRAND BAIE

C'est peut-être la fin d'un long feuilleton qui avait vu les riverains de Grand Baie se mobiliser contre le projet de la mairie de les évacuer de ce quartier pour y installer une base nautique. La mairie faisait valoir un principe de précaution, estimant la zone soumise au risque de tsunami. Les riverains pour leur part souhaitaient qu'on en revienne à la RHI décidée par la municipalité, lorsque Jacques Gillot la dirigeait. Un projet entamé avec des études sur le terrain mais qui n'avait jamais été mené à son terme. 
Désormais, la concertation qui va être mise en place, devrait leur permettre de faire admettre leur maintien sur la zone et son réaménagement.

RAPPEL sur les précédentes étapes : 

- L'annonce du projet nautique de la municipalité
- Début de la mobilisation des riverains
- Le bras de fer entre les deux parties 
- Les manifestations

-