La CARL et la CANGT vont gérer ensemble leurs problèmes d'eau et l'élimination de leurs déchets

LA CARL ET LA CANGT
© D. Quérin

Les deux communautés d’agglomération mutualisent veulent collaborer pour un traitement moderne et vertueux des déchets ménagers et assimilés de leurs territoires respectifs, mais aussi, pour la question de l’eau et la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations.

Guadeloupe La 1ère Publié le , mis à jour le

Avec la signature de cette entente, Gabrielle Louis Carabin et Jean Pierre Dupont, au soir de leurs carrières politiques respectives, voudraient ils résolument s’inscrire dans l’Histoire ? La question mérite d’être posée au vu de cette convention qui permet aux deux communautés d’agglomération d’institutionnaliser le fait de travailler ensemble au service de leurs territoires.

Il s’agit en effet d’une disposition prévue par le code général des collectivités territoriales dans son article L.5221-1, mais force est de constater qu’il s’agit d’une première en Guadeloupe.

La CARL et la CANGT s'engagent ensemble
© O. Lancien
Deux agglos créées en 2015 et qui regroupent 68 000 habitants pour la CARL et 58 000 habitants pour la CANGT soit un total de près de 130 000 habitants, c’est à dire 30% de la population guadeloupéenne.

Une convention d’entente qui vise trois domaines principaux :

* La question de l’eau : rappelons que les deux EPCI sont membres du SIAEAG et militent tous deux pour la restructuration de ce syndicat et la création d’un syndicat unique de l’eau et de l’assainissement pour toute la Guadeloupe
* La GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), avec la création d’un groupement de commandes entre les deux EPCI qui permettra la mise en place d’un diagnostic des travaux à réaliser sur l’ensemble des deux territoires communautaires
* Et enfin le traitement des déchets avec la création à l’horizon 2022 d’une unité de valorisation des déchets de 60 000 tonnes, pour un cout prévisionnel de 45M€ financés à 80% par les fonds européens

Et c’est sans doute ce projet d’envergure, qui se veut respectueux de l’environnement et qui a d’ores et déjà un avis très favorable de la région, des services de l’Etat, de l’Ademe, et de la Commission de régulation de l’énergie qui connaîtra un coup d’accélérateur avec l’officialisation de cette entente, plus que cordiale, entre les deux EPCI.
Plan d'action de la CARL et la CANGT
© O. Lancien
VOIR AUSSI :
Au moment de la signature, Jean-Pierre Dupont, président de la CARL a rappelé que c’est un projet novateur pour la Guadeloupe qui va coûter 45 millions d’euros et que cette convention d’entente est faite pour ne pas bloquer le processus de sortie de la CANGT du SyVaDe.

Jean-Pierre Dupont Président de la CARL

Pour Gabrielle Louis-Carabin, présidente de la CANGT, cette entente préfigure une coopération encore plus accrue des deux EPCI (CARL et CANGT).

Gabrielle Louis-Carabin, présidente de la CANGT

VOIR AUSSI :