Les Gabali sont en garde à vue dans les locaux de la brigade financière de la DIPJ au Morne Vergain

E. Stimpfling Publié le , mis à jour le

Le dossier des crèches Enfance et Bonheur et Cultures d’Enfances a pris aujourd’hui une tournure clairement pénale. Ghyslaine Gabali, la mère et se 4 fils, Marc, Luc, Franck Olivier et Gilles ont été interpellées ce matin et placés en garde à vue dans les locaux de la brigade financière de la DIPJ au Morne Vergain.  Ils sont soupçonnés de détournements de fond et d’escroquerie a indiqué le Parquet de Pointe-à-Pitre.
Cette garde à vue intervient après le dépôt de deux plaintes au pénal , la première initiée par l’UGTG et la seconde par la ville du Gosier.


VOIR : Les précédentes étapes de ce dossier :

Le Tribunal de Grande Instance se donne un jour de plus pour décider du sort de la crèche " Enfance et bonheur"
L'avenir d'« Enfance et bonheur » entre les mains de la Justice
Crèche du bonheur ou niche des affairistes, la justice poursuit sa relecture du dossier des Gabali