La forêt de Douville à Goyave s'apprête (aussi) à accueillir une station de mesure géophysique

capteur atomique
© E-M. Golabkan

C'est le commissariat de l’énergie atomique qui a porté son choix sur la forêt de Goyave. Il souhaite en effet y installer une station de surveillance nucléaire. Elle sera appelée à mesurer en continu les très petites variations de la pression atmosphérique, les infrasons

E-M. Golabkan et J-M. Mavounzy Publié le

Depuis quelques semaines d’importants travaux sont en cours sur la voie qui s’enfonce dans la forêt de Douville, à Goyave. Le maitre d’œuvre est le commissariat de l’énergie atomique. Le projet : la réalisation d’une station infrason (comme celle-ci) entrant dans le système de surveillance international de l’Organisation du traité d’interdiction complète des essais nucléaires…
Pas d’enfouissement de déchets nucléaires, pas de déforestation ou autres rumeurs qui courent en ce moment. Les travaux effectués ne touchent en rien à l’écosystème de la forêt. Ils tendent plutôt à réhabiliter le sentier existant

9 capteurs sont donc en voie d’installation dans cette forêt. Ils seront ainsi reliés à une station infrason, placée à l’entrée de la forêt.
La Guadeloupe est aussi un choix géostratégique. En plein cœur de la région Caraïbe, cette station pourra relever des données  liées à des impacts nucléaires, jusqu’en Amérique du sud…
élément station ifrason IS24
© E-M. Golabkan
Exemple de station Infrason IS24