La filière aquacole en danger

Port de pêche départemental de Saint Félix au Gosier
© E. Stimpfling

La seule ferme marine installée à Pointe-Noire est confrontée à de grosses difficultés financières. La faute aux aides européennes qui n'ont pas été versés depuis 4 ans. Et les mêmes causes provoquent les mêmes effets pour l'ensemble de la filière pêche.

E. Stimpfling Publié le , mis à jour le

Installée aux Plaines à Pointe-Noire, la ferme aquacole Océan est confrontée à la crise la plus grave de son existence depuis sa création en  1999. Durement frappée par le cyclone Marie, où elle a perdu la moitié de son cheptel, Océan est toujours dans l’attente des fonds européens qui lui sont dus ….depuis 2014. Soit environ  90 000 euros par an. De quoi permettre de consolider une filière aquacole toujours fragile.

Mais ce constat d’échec vaut également pour la filière pêche. Depuis 2014,  123 professionnels ont déposé un dossier pour bénéficier des mêmes fonds européens.  Appelés PCS, pour plan de compensation des surcoûts, ce fond leur permet de toucher une aide d’un euro par kilo de poisson pêché. Mais là encore, les dossiers sont bloqués pour des raisons administratives.

Nous avons contacté la direction de la Mer. Cette dernière n’a pas souhaité faire de commentaire et nous a renvoyé vers le Conseil régional, en charge de la gestion et de la mise en œuvre des fonds européens. Contacté, Ary Chalus nous a à son tour renvoyé vers Jean-Marie Hubert, le président de la commission pêche. Sans réponse pour l’instant.
Port de pêche départemental de Saint Félix au Gosier 2
© E. Stimpfling