Fête des mères : Un jour pour le dire et les autres pour le vivre

Fête des mères
© MR

D'aucun vous dira que "la fête des mères, c'est tous les jours". Pourtant, après l'avoir dit, beaucoup veilleront à marquer ce jour par une attention particulière pour une mère, une soeur, une épouse, une amie. Comme si cet hommage annuel se doit d'être malgré ou en dépit de tout

FJO. Publié le , mis à jour le

Certes, certaines ont commencé la journée sur le lieu de travail. Mais pas question que ce jour soir comme les autres : "Où est mon "Bonne fête des mères ! " Entend-t-on crier dans un couloir. Pas question en effet que ce jour soit comme les autres. Même dans  les attitudes, dans les gestes, on s'attend à une petite marque d'affection.
Dans cette entreprise, on a choisi ce matin d'honorer les mamans au travail de manière particulière : chacune a reçu une rose et une boîte de chocolat. Une manière de reconnaître ce rôle primordial dans la société. 

De l'Antiquité à nos jours

Et cela, depuis des siècles. Dés l'Antiquité, fêter les mères, ou plutôt, les honorer, fait partie des us et coutumes de presque toutes les sociétés et civilisations. Alors qu'en Grèce on fête Rhea, la déesse de la maternité, à Rome on rend hommage à la déesse Matralia.  
Bien plus tard, la tradition s'installe dans les pays anglo-saxons et ce sont les Américains, lors de la seconde guerre mondiale, qui lancent cette habitude de fêter les mamans. Une fois dépasser la politique nataliste de la France libre, à partir de 1950 la France instaure à son tour une fête des mères et une date pour cela, en règle générale, le dernier dimanche du mois de mai (sauf si celui-ci coïncide avec la Pentecôte. Dans ce cas, la Fête des Mères est décalée au premier dimanche de juin.) 

Des cadeaux et des gestes

Avec l'hommage, des habitudes de cadeaux prennent place. Le plus répandu, pour la plus grande joie des fleuristes qui font là leur meilleur chiffre annuel, c'est le bouquet de fleurs. L'invitation au restaurant progresse favorablement. Et le petit cadeau personnel trouve toujours sa place : un objet rare, un bijoux, ou même des produits de beauté.
A bannir en revanche, l'électro-ménager. Les commerçants avaient su instituer ce genre de cadeaux pour la fête des mères, en profitant pour faire les meilleures promotions sur les produits à vendre. Mais la tendance est de plus en plus inversée. Les mamans faisant valoir qu'un cadeau pour toute la famille ne peut pas leur être adressé ce jour-là.
Enfin, pour vivre avec son temps, aujourd'hui les cartes de la fête des mères ont disparu du paysage, remplacées en cela par les cartes virtuelles envoyées par internet, et surtout, par les messages sur les réseaux sociaux que l'on reçoit désormais sur son portable. Mieux, les conversations vidéo à partir du portable donne une autre touche aux souhaits formulés aux mamans. L'essentiel étant toujours de ne pas les oublier.

Alors, Bonne fête à toutes les mamans !...