Epilogue gouvernemental dans la guerre du Rhum

rhum en tonneau
© cc-by subli

La décision du gouvernement est imminente dans le dossier de la répartition des quotas supplémentaires de rhum entre les DOM, et mettra ainsi un terme à la guerre à laquelle se livrent les producteurs de Guadeloupe et de Martinique.

Ronan Ponnet Publié le

Les quatre départements d’outremer producteurs doivent se partager les quotas supplémentaires accordés par l’Union Européenne, soit 24 000 hectolitres d’alcool pur. Ces contingents permettent de pénétrer sur le marché national avec des taxes réduites de moitié par rapport aux rhums africains ou latino-américains.
Sur le quota actuel de 144 000 HAP, la Guadeloupe dispose de quelque 11 200 HAP, et la Martinique trois fois plus (avec plus de 43 000 HAP). Les producteurs guadeloupéens mettent en avant la demande croissante des consommateurs de France pour leurs produits et le haut-niveau qualitatif qu’ils ont atteint. Mais les industriels martiniquais veulent bien sûr continuer à maîtriser le marché et ils ont déclaré la guerre.

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère