Mise en examen de l'entrepreneur Jacques Gaddarkhan

Le nouveau Palais de Justice de Pointe-à-Pître
© J.F.J.O

C'est une affaire de mouvements de fonds suspects qui vaut à l'entrepreneur d'avoir été placé en garde à vue.

E. Stimpfling Publié le , mis à jour le

Selon des sources concordantes, cette affaire aurait démarré en 2017 par un signalement Tracfin. Cet organisme du Ministère de l’Economie et des Finances aurait repéré des mouvements de fonds suspects entre la SA Sotradom, l’une des multiples sociétés appartenant à Jacques Gaddarkhan et les comptes personnels de ce dernier.
Au total, il serait question d’un million d’euros. Cet argent aurait notamment permis l’acquisition d’une villa au Lamentin, via une société écran, et d’abonder les assurances-vie du couple Gaddarkhan.

L’enquête confiée au service de recherches de la gendarmerie va durer près de deux ans et aurait également mis en évidence d’autres mouvements de fonds tout aussi suspects autour de la SA Sotradom. Là il serait question de 4 millions d’euros.
Après avoir été placé en  garde à vue les 12 et 13 juin dernier, Jacques Gaddarkhan a été mis en examen pour faux, abus de biens sociaux et répartition de dividendes suspectes dans le premier volet de cet dossier.
Pour le second volet, celui concernant les 4 millions d’euros, la juge d’instruction l’a placé sous le statut de témoin assisté.

En liberté sous contrôle judiciaire


A l’issue, Jacques Gaddarkhan a été remis en liberté mais il est désormais soumis à un contrôle judiciaire avec un cautionnement de 150 000 euros. Par ailleurs, une partie de son patrimoine a été saisie.  Il s’agit notamment de la fameuse villa du Lamantin, d’une valeur de 330 000 euros, d’un appartement dans le XVème arrondissement, d’un second dans le XVI, d’une maison et son terrain à Morne à l’Eau ainsi que les deux assurances-vie.
Ce double dossier qui relève désormais de l’instruction pourrait connaître de nouveaux développements dans les jours à venir.


Aucune réaction pour l'instant du côté de Jacques Gaddarkhan


Une interview de son avocat parisien, M° Jérémie Assous était normalement prévu cet après-midi à 15h30, mais ce dernier a fait savoir qu'il déclinait finalement l'entretien, préférant se donner le temps de la réflexion.
 

Jacques Gaddarkhan  dirige 22 entreprises (22 mandats), son mandat principal est Président au sein de l'entreprise Société de Travaux dans les DOM (CA: 33 577 400 €). Jacques Gaddarkhan évolue dans le secteur d'activité BTP et construction. Il est en activité depuis 26 ans.